Un succès qui ne laisse pas de place au Free to Play

Ecrit par Proteus, le 16-11-2011

Rift va bien, merci pour lui. C'est quelque part ce qu'on pourrait retenir, comme ça, de l'interview de Scott Hartsman sur Eurogamer, mais ça serait certainement très (trop) réducteur.

Il est cependant très vrai que Rift se porte bien depuis son lancement en mars dernier. Une étape marquante (celle du million d'unités vendues) a été franchie en juin dernier, et même s'il est difficile de savoir à l'instant t de combien Rift dispose de joueurs abonnés (et quand bien même, très peu d'éditeurs / développeurs dévoilent ces informations), visiblement la base de joueurs continue d'augmenter.

Scott a tout de même pris le temps de répondre sur le modèle Free to Play et la possibilité qu'un titre comme Rift puisse y avoir recours. Clairement, sa position est non tant que Rift est parfaitement profitable, d'autant plus que l'exploitation en Free to Play signifierait que le jeu ne le soit plus (profitable) en modèle avec abonnement, et que le seul moyen de le faire persister serait un changement de modèle. Ce qu'il faut bien voir également, c'est que généralement une petite masse de joueurs "financent" le jeu via une boutique et permet à une autre masse de joueurs de passer sur le jeu et s'en aller (la fameuse rétention). C'est une communauté assez volage dans ce monde Free to Play puisque... presque gratuit, donc moins de scrupules (c'est aussi assez réducteur et pas toujours vrai toutefois). Qui plus est, pour continuer de développer un jeu, il faut... de l'argent.

Et quand on voit à quelle vitesse s'enchainent les mises à jour de Rift, il serait très certainement inconcevable de maintenir une telle cadence en Free to Play. Et on ne va pas se plaindre du nombre de mises à jour! Bien au contraire!

4 commentaires

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB