Thedeor





La témérité dans la vie, la dignité face à la mort


Peu de temps avant l'apparition des Failles, Cyril Kalmar interrompit ses pérégrinations de héros solitaire pour défendre un village aux frontières de Mathos où la terreur régnait. Des brigands avaient rué les habitants de coups, les condamnant à courber en permanence l'échine et à ne jamais pouvoir décoller le regard du sol. Le peu de cultures que les terres donnaient étaient arrachées des mains des paysans par les scélérats, qui leur laissaient à peine de quoi nourrir leurs enfants.

Le jour où Cyril décida de rétablir l'ordre, les bandits débarquèrent en masse dans le village — personne n'avait jamais assisté à un tel rassemblement. Tout le monde se réfugia dans le temple et le jeune prêtre prit la parole : « N'ayez crainte, Mathosiens ! Cyril le rédempteur a reçu la bénédiction de Thedeor. Un miracle se produira, c'est certain ! »

Mais Cyril répliqua : « Thedeor bénit l'homme qui laboure les terres inhospitalières pour les rendre fertiles et la mère qui élève ses enfants aux confins de l'empire ! Son miracle n'est nul autre que la volonté de vous voir vivre libres ou mourir dignes au combat ! »

Au son de ce cri de ralliement, les villageois prirent les armes : les vieillards ressortirent leurs épées oxydées par le temps, tandis que les femmes et les hommes empoignèrent masses et fourches. Même les enfants faméliques prirent part à la lutte en lançant des pierres depuis les fenêtres des maisons. Nombre de paysans périrent ce jour-là, mais certains survécurent — ce qui ne fut pas le cas des bandits.

Le dieu des justes


Thedeor est le dieu de la bravoure, du tonnerre et de Mathosia.
Garant de la loyauté et de l'équité, il veille sur les guerriers justes et honorables. De ses préceptes, les hommes du Nord puisèrent la force de résister à l'Âge des Dragons, ils fondèrent ensuite un empire qu'ils lui dédièrent et qu'ils gouvernèrent avec droiture.

Thedeor sculpta les majestueuses montagnes, les saupoudra de neige et insuffla le courage dans le cœur de chaque homme et chaque femme, les préparant ainsi à affronter les dangers de Telara.



La doctrine de la bravoure


Les Eths estiment que Thedeor est le dieu barbare des rustres, mais ils se méprennent. Il incite les puissants à protéger les faibles afin d'en faire de nouveaux émissaires du bien et de leur transmettre vigueur et humilité, en ce qu'un protecteur n'a ni gloire ni vantardise à extorquer de son abnégation. De tout temps, dans l'opulence comme l'indigence, ses fidèles ont écroué les tyrans et brigué les conseils des âmes nobles. Ce n'est pas sans raison que l'Œil-glacé a construit sa bibliothèque en l'honneur de Thedeor, qui chérit la sagesse tout autant que la guerre.

À Sanctum, les Gardiens pratiquent l'art du combat au Cercle de Thedeor, où le tintement métallique des lames qui se croisent fait écho à son rire tonitruant et le claquement des cordes des arcs résonnent à ses oreilles comme un psaume. Il n'y a rien que ce dieu aime plus qu'une croisade juste.

Le fer et le trait


Lorsque Thedeor rejoignit les Veilleurs, il apporta son sens infaillible de la justice et la célérité de son bras punitif. Ce dieu conjugue la prudence de Santic, la bienveillance de Mariel-Taun et la force débridée de Tavril. L'Archonte qui brave les puissants arcanes, le Barde qui chasse le désespoir de ses chants et le Justicier qui avorte les conflits ineptes au profit de la paix bénéficient tous de ses grâces et de son approbation.

Sans Thedeor, les Veilleurs seraient certes bénévoles, mais dénués d'influence sur le cours de l'histoire. Sans Thedeor, les dieux n'auraient pu affronter l'ignominie de la Tempête Sanglante, car il a dévoilé aux Gardiens le secret qu'il réservait jadis aux Mathosiens : la certitude inébranlable et lumineuse que leur cause est juste.

Cet article a été vu 1620 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB