Glasmarteau





Les marteaux ne résonnent plus


Autrefois bastion resplendissant de la civilisation naine, Glasmarteau n'est plus aujourd'hui qu'un symbole de folie et de déchéance. Nul ne sait quelles ignominies ont poussé les Nains à fuir en laissant les portes de la forteresse scellées derrière eux. Lorsqu'on leur demande, leur visage se couvre de honte, et ils prétextent devoir s'en retourner à leurs besognes. Maintenant que les remparts de Glasmarteau sont tombés, les Élus doivent lutter contre le temps afin de faire toute lumière sur les secrets enfouis au fin fond de la cité souterraine avant les forces de l'Eau et de la Mort afin de sauver Telara.

Les Élus ont rassemblé toutes les informations possibles sur Glasmarteau dans l'espoir de mieux faire face aux épreuves qui les attendent. Si cultivés soient-ils devenus, le savoir ne pourrait leur être d'aucun secours contre l'horreur tapie sous la montagne.

Les antres de mort


Les atroces visions cauchemardesques des victimes tourmentées qui assaillent nombre de Nains, ainsi que le silence que les rescapés opposent aux questions sur ce qui s'abattit sur Glasmarteau ne laissent pas l'ombre d'un doute : la cité est aux mains des morts-vivants. Fantômes sans repos des Nains ou esclaves pourrissants de Regulos, les morts errent dans les salles silencieuses jadis égayées de chants arrosés d'hydromel, souillant de leur présence fétide les précieux trésors du peuple aimé de Bahralt.

Des archives datant de l'époque glorieuse de Glasmarteau, facilement accessibles, donnent aux Élus une idée de son agencement. Une idée cependant imprécise, car Glasmarteau est depuis divisée en trois ailes, et la plupart de ses routes et passages ont vu leur tracé modifié.

Les bien nommées Salles du Souvenir ne sont plus qu'un abattoir. Les murs qui abritent la bibliothèque des Nains ainsi que leur crypte, où leurs esprits venaient s'aviver au contact de la sagesse séculaire et leurs âmes s'émouvoir dans la vénération de leurs ancêtres, se délectent à présent du sang des innocents assez fous pour oser s'y aventurer.

Dans les Salles de Transformation, les Nains se conformaient à leur destinée par la création. Certains pensent que ce sont ces mêmes merveilles d'artisanat et de magie ainsi que ces découvertes arcaniques en matière de travail des runes qui précipitèrent le triste sort de Glasmarteau. Quelle matière première utilisaient donc les artisans pour créer leurs inégalables prodiges ? Il incombe désormais aux Élus de lever le voile sur les cruelles vérités à l'origine des miracles de Glasmarteau, et de mettre un nom sur ce qui se terre dans les profondeurs de la carrière des Nains.

Un silence assourdissant règne sur Glasmarteau, depuis les foyers du petit peuple jusqu'aux demeures des puissants. La tragédie n'a pas épargné l'aristocratie : le Roi Molinar et son dauphin, le Prince Dolin, ne sont jamais ressortis de la cité souterraine. Leur peuple aime à croire qu'ils reposent en paix dans l'aile royale d'où ils régnaient autrefois. Mais la réalité est toute autre.

Les eaux et la pierre


Glasmarteau est assiégée de l'intérieur comme de l'extérieur par des hordes de morts-vivants. Les Abyssaux ne sont pas en reste et mènent bataille pour s'emparer de la forteresse déchue. Que cherche Jornaru, l'un des plus loyaux et puissants serviteurs d'Akylios, dans un dédale hanté par la Mort ? Si la folle ambition de ce dernier est de libérer de sa prison souterraine Akylios, le dragon de l'Eau, Telara pourrait bien disparaître sous un océan d'oubli. S'il y parvenait, les Élus pourraient-ils toujours espérer déjouer ses plans ?




Cet article a été vu 2018 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB