Le Fléau de Vertécaille





La Prison du Primitif


Lors de la Tempête Sanglante, le dragon le plus connu des races mortelles était Vertécaille le Primitif, un nom qui n'évoquait chez elles que douleur et terreur. Vertécaille survolait Telara en rugissant, transformant chaque forêt en force agressive et envahissante, et semant à travers le monde des plantes capables de dévorer des villes entières. Même Maelforge, pour lequel la destruction était synonyme de joie profonde, n'avait jamais causé de ravages de l'ampleur de ceux que la croisade de Vertécaille, contre toutes choses civilisées et sensibles, avaient engendrés. Lorsque Thorvin Durmarteau et ses alliés finirent par vaincre et emprisonner Vertécaille, les victimes de ses crocs, de ses griffes et de son souffle empoisonné étaient nombreuses.
Depuis, Vertécaille était resté prisonnier sous Mornelande, sa soif insatiable de destruction ayant été annihilée grâce à l'usage maîtrisé de la magie de la Mort. Cependant, lorsque l'époque des Failles arriva, la volonté du dragon commença à attirer ses disciples vers sa geôle, tel un instinct sauvage endormi qui refait surface, dans l'intention de le libérer. L'un d'eux a fini par se montrer à la hauteur de cette tâche, et si on ne l'arrête pas, il parviendra à libérer Vertécaille afin que ce dernier élimine purement et simplement tout ce que les mortels ont réussi à créer à ce jour.

Un Labyrinthe de Trahison


Le temple dans lequel Vertécaille est emprisonné avait jadis un nom, qui a été oublié depuis que la puissance croissante du dragon a recouvert ses murs de végétaux étranges et infernaux. À présent, on l'appelle simplement « le Fléau de Vertécaille ». Les groupes d'êtres Élus qui s'y rendront constateront que les portes ont été enfoncées et que les couloirs sont surveillés par les Elfes félons de la Maison Aelfwar. Les héros capables de vaincre ces gardes d'élite découvriront tout d'abord une vaste antichambre dans laquelle le Prince Hylas et ses partisans les plus aguerris s'évertuent à essayer de neutraliser la magie qui retient Vertécaille prisonnier.
Hylas, toujours empli de ressentiment vis-à-vis des Élus, est trop arrogant pour croiser le fer avec les Gardiens ou les Renégats. Au lieu de cela, ces trois lieutenants ont mis en place un piège contre les intrus. On en ignore les détails, mais on sait qu'ils ont tous les trois étudié le détournement de la magie de la Vie que possèdent leurs alliées les Fées, et que chaque piège représente un défi considérable.
Le méprisant Duc Letareus est un guerrier qui possède une puissante faculté de concentration, capable de se lancer dans une danse de la mort tournoyante que nul ne peut interrompre. L'Oracle Aleria, folle de rage suite à la récolte des arbres sacrés de Bois-Granite par les Mathosiens, cache sa douleur derrière un masque de bienveillance et canalise sa colère dans l'unique but d'éveiller et de contrôler le monstre tapi en chaque être vivant. Enfin, l'Infiltrateur Johlen, fidèle espion d'Hylas, est un Saboteur dont les bombes et les pièges sont capables d'entraver les Élus les plus aguerris.

Le prince tout puissant


Le Prince Hylas ne daignera combattre un intrus que si ses vassaux sont tombés. Son adversaire risque alors fort de regretter d'en être arrivé là. L'Élu défiant le Prince de la Maison Aelfwar devra affronter le plus redoutable épéiste elfique vivant, une fine lame dont les prouesses au combat sont alimentées par une vague de puissance primitive envoyée par Vertécaille. Si Hylas est vaincu, on assistera au triomphe de Telara et à la perte des Elfes, mais la tâche ne sera pas terminée pour autant : dans une salle un peu plus éloignée, le dragon Vertécaille s'ébroue, plus violent et plus dangereux encore que celui que les Élus ont affronté jadis.



Un excès de Vie


Afin d'éviter que les suppôts du dragon ne découvrent ces informations, Thorvin et ses alliés n'ont jamais révélé la façon dont Vertécaille reste maîtrisé. Cependant, l'utilisation de la magie de la Mort apparaît des plus probables. Le chaos semé autrefois par Vertécaille possède peut-être un seul avantage : ses facultés générales sont désormais connues du plus grand nombre. Le grand wyrm vert est doué d'une force incroyable et souffle un poison si virulent que l'ensemble des organes de sa victime s'épuisent et cessent de fonctionner très rapidement. Les plantes mortelles du Plan de la Vie poussent selon ses désirs, chacune étant dotée d'un moyen unique et atroce de donner la mort. Bien qu'il préférait piétiner les villes en personne à l'Ère des Dragons, Vertécaille apprécie également d'attaquer ses ennemis en vol.
Il est possible que le Primitif soit affaibli par sa réclusion prolongée. Cependant, les héros prêts à combattre Vertécaille doivent garder à l'esprit qu'il ne s'agit pas d'un simple dragon. C'est l'incarnation rugissante et destructive des ruines et des lianes qui envahissent la tour, le fléau affamé et incontrôlable des nations.




Cet article a été vu 4521 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB