Shyla





Bonheur éternel


Shyla du Foyer Étoilé : grande dame des Hauts-Elfes, éminente prêtresse des Veilleurs, la voix de la sagesse et de la compassion lorsque les Gardiens tiennent conseil. Shyla : intrépide et brillante, qui soutient les fidèles par ses bonnes paroles et ses sermons enthousiasmants. Sans elle, les Gardiens feraient des excès de zèle et perdraient la notion du bien et du mal. Elle maintient son peuple sur la voie des dieux, mais derrière sa beauté parfaite se cache une âme aussi triste que la première stalactite se formant sur une branche nue.

Lorsque Shyla était une jeune fille (selon la conception elfique de la jeunesse), elle servait en tant que prêtresse de Tavril. La déesse de la nature avait fait jurer aux Hauts-Elfes de préserver les lieux sauvages, et Shyla se dévouait entièrement à garder son peuple sur la voie de la foi et de l'intendance. Comme un vallon virginal de la forêt, elle vivait dans un isolement serein. Jusqu'à sa rencontre avec Hylas, et la quasi-destruction de tout le reste.

Le Prince Hylas était l'incarnation de la grâce elfique ; il avait le pied léger, l'esprit vif et la lame rapide, et était empli d'une passion brûlante rare chez le froid peuple de la forêt. Shyla et lui s'aimèrent pendant des siècles, dans une harmonie aussi parfaite que celle du soleil et du ciel. Les chants célébrant leur amour pourraient remplir la grande bibliothèque du Choeur des Labeurs. Bientôt, les chansons pleurant leur séparation seront encore plus nombreuses.

Divergence d'opinions


Lorsque la guerre civile mathosienne éclata, les amants se trouvèrent en conflit pour la première fois, ne serait-ce que sur des questions politiques. Selon Shyla, les Elfes devaient se ranger du côté de Zareph pour le bien de Telara tout entière, alors que Hylas ne voulait pas compromettre leur responsabilité envers la nature en s'impliquant dans les affaires des hommes. Incapable de le convaincre, Shyla mena ses partisans auprès des rebelles mathosiens, abandonnant son cher prince.

Nul ne pouvait résister à la magie hideuse qu'Aedraxis utilisait au plus fort de la guerre, pas même un clerc aussi expérimenté et talentueux que Shyla. Shyla, Prêtresse de Tavril, périt ce jour-là, tandis que Shyla, Pentarque des Veilleurs, s'éleva parmi les tous premiers Gardiens. Avec Cyril Kalmar et Borrin des Nains, elle empêcha Regulos de remporter une victoire totale, et retourna sur ses terres natales à la tête des Hauts-Elfes qui avaient aussi été Élus.

En se précipitant dans les bras de Hylas, Shyla les trouva… froids. Alors que d'autres auraient pu voir un miracle dans le fait que leur bien-aimée revienne d'entre les morts en bonne santé, Hylas semblait tantôt dégoûté par le statut d'Élue de Shyla, tantôt jaloux.

La fin de l'éternité


Une fois encore, les amants se disputèrent à propos du destin de leur peuple. Alors que Shyla se battait pour que les Elfes puissent officiellement rejoindre les Gardiens, Hylas soutenait qu'une guerre mathosienne ne faisait que détruire Telara. Il n'aurait pas suivi un Mathosien auparavant et ne le ferait certainement pas à présent.

Là où l'on avait vu un débat vivace entre deux amants et amis, ce deuxième affrontement devint violent, par la seule faute d'Hylas. Il remit en cause l'intégrité de Shyla, sa fidélité (à plusieurs égards), et même le fait que ce soient les dieux qui lui aient rendu la vie. Malgré tout, Shyla l'aimait, estima que son discours n'était que rhétorique, le pardonna, et lui resta loyale, bien qu'il ne lui rendît plus visite et ne lui sourît même plus.

Puis, sans crier gare, le Prince Hylas s'enferma dans son château ancestral avec tout le clan royal, la Maison Aelfwar, et interdit les visites. Peu après, il envoya un messager à Shyla pour l'informer que leur "association" n'était plus avantageuse pour les Elfes, et qu'il ne voyait donc plus la nécessité de continuer cette comédie.

Pas de pitié pour la Pentarque


Dire que le coeur de Shyla se brisa reviendrait à dire qu'une tour effondrée n'est que "lézardée". Néanmoins, en l'absence d'opposition, Shyla intégra officiellement les Hauts-Elfes restants aux Gardiens nouvellement créés. Pour les Gardiens, c'est un immense soutien, un point de ralliement pour les Elfes dispersés de Telara, qui ne flanche jamais devant l'ennemi, même face aux forces de la Maison Aelfwar. Elle craint de devoir affronter Hylas, et que la prolifération des Failles de la Vie n'ait un rapport avec lui.
Le puissant Cyril est content de ses conseils, mais il voit le prix que son coeur a dû payer pour une telle pureté et une telle résolution. Chacun sait qu'ils prennent le thé ensemble, en privé, une fois par semaine, à Sanctum. Shyla ne parle que de stratégie, de la guerre contre ceux qui portent la marque des Plans. Elle apprécie les tentatives maladroites du Mathosien pour se lier d'amitié, sa tendance au paternalisme avec une femme tellement plus âgée que lui. Son esprit est toujours tourné vers son peuple, qu'elle veut soutenir afin que les Elfes ne soient plus jamais douloureusement séparés comme lors du départ des Kelaris, ou des Aelfwar... ou comme lorsque Hylas lui a brisé le coeur.

Cet article a été vu 1706 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB