Le Plan de l'air





Les Failles de l'Air : les vents de l'au-delà


Tel un homme sain d'esprit brutalement atteint par la folie, Telara peut être secouée de l'intérieur à tout moment par des forces maléfiques. Le ciel pourrait s'ouvrir au dessus d'une vaste plaine, ou bien s'effondrer sur les pics les plus hauts. Les tourbillons d'air sereins et ponctuels pourraient se transformer en une tempête haineuse, faisant déplacer et tournoyer les vents avec une telle violence qu'ils seraient capables d'arracher les rochers des montagnes et de les faire virevolter dans les airs comme les quilles d'un jongleur fou.

Celui qui, par malheur, est à portée d'une Faille de l'Air peut finir écrasé par ces rochers. D'autres se retrouvent avec la chair meurtrie par des débris taillés tels des lames de rasoir par les vents dévastateurs, ou sont pris au piège par la tempête, carbonisés par l'éclair et déchirés en lambeaux par les monstres volant dans cette Faille miroitante.

Le Plan de l'Air : le ciel impitoyable


Le Plan de l'Air est constitué presque entièrement de son élément primaire : un ciel turbulent et infini. A la place des paysages, on trouve des étendues de nuages bouillonnants, se tordant et se percutant à la façon des continents. Les Djinalis et les Elémentaux d'air chevauchent les éclairs qui partent des cumulonimbus, tandis que les Rocs naviguent sur les vents tourbillonnants, festoyant sur des serpents ailés.

Quelques restes des proies chassées par Oiseaux du tonnerre peuvent tomber ici et là, ou atterrir sur les îles volantes qui tournoient dans les airs. Les quelques créatures du Plan de l'Air ayant conservé un lien avec la terre ont élu domicile ici, isolées pour l'éternité, jusqu'à ce que des vents favorisent le rapprochement de deux îles et que leurs habitants se déclarent une guerre sans fin.



Les Aéros : les cavaliers de la tempête


Tout comme le ciel impitoyable dans lequel elles vivent, les créatures des Failles de l'Air sont insensibles, arrogantes et totalement sans coeur. Elles sont le vent qui fait vaciller un homme, à la façon d'une toupie, avant de le laisser s'écraser contre les rochers.

Griffons, Rocs et Harpies volent dans les cieux de Telara, s'emparant du bétail pour le déposer dans leurs nids en pleine montagne. Et le bétail seulement, quand les éleveurs sont chanceux... Les dangereuses Gargouilles demeurent accroupies sur les contreforts des châteaux abandonnés, alors que les Coquatrices, ces charognards répugnants prêts à fondre sur tout ce qui passe à portée de leurs griffes acérées, logent leurs nids dans les tours. Les Vespides, des guêpes de la taille d'un cheval, quittent leurs ruches et s'aventurent à l'extérieur, à la recherche de ventres de mortels dans lesquels déposer leurs oeufs. Et les Yétis dévalent les pics montagneux, hurlant comme le vent et affamés comme une crevasse béante.



Le Dragon de l'Air : la Reine-mère


Quand les Dragons sont arrivés sur Telara, Crucia a réuni des armées entières sous le joug d'un seul et grand esprit. Sans les courageux exploits accomplis par les héros de Telara, chaque être mortel aurait pu ainsi être asservi par le Dragon Blanc.

Mais le voile a cédé, et avec lui, la prison de Crucia. Encore enfermée dans le tombeau de glace, la Reine-mère mettait au point ses plans, où elle manipulerait tous ceux qui lui seraient utiles, et massacrerait violemment tous les autres tel un coup de tonnerre. Sa Légion de la Tempête s'est ensuite alliée à tous les autres cultes du Dragon, puis elle les trahit au moment opportun que ce soit par manipulation, par contrainte ou par assouvissement de l'esprit. Elle fait plier la volonté de tous ses opposants en imposant la sienne, jusqu'à ce que toutes les créatures cohabitent finalement dans une parfaite harmonie.



Le Culte de Crucia : la Légion de la Tempête


Autrefois, Crucia était à la tête d'un vaste empire, de corps d'armées indéfectibles et du réseau d'espions le plus sophistiqué de toute l'histoire de Telara. Maintenant, c'est à peine si la Reine de la Tempête parvient à envahir et à renverser les esprits des mortels à qui il manque la volonté farouche de lui résister.

Un ami de longue date peut soudainement devenir un véritable traître et assassin. Les enfants se retournent contre leurs parents, et les rois sont assassinés par leur épouse qui, la nuit précédente, leur avait juré un amour éternel. Crucia ne peut pas avoir un contrôle total sur tous ses disciples, mais une fois touchés par elle, ses esclaves demeurent telle une ardoise blanche, un pantin pour n'importe quelle mission. Crucia façonne leurs esprits petit à petit, un peu comme le vent érode les chaînes montagneuses.

Le Bahmi raconta cette petite anecdote sur le premier Parangon, le sage Won Odego.

«Won Odego avait une élève solide et rapide, la fille de sa soeur. Elle se battait avec la grâce imprévisible d'un ouragan, et tout comme lui, son esprit était à la fois libre et sauvage. Le maître ordonna alors à son élève qu'elle lui prépare le thé tous les matins, exactement au même moment, avec les mêmes ingrédients, à la même température, quelle que soit la température extérieure, été comme hiver !

"Pourquoi ?" demanda l'élève. Won Odego se contenta de sourire en réponse.

L'élève préparait le thé à la perfection mais sans aucune conviction. Elle ne comprenait pas pourquoi il lui était demandé, à elle, une experte dans le maniement de l'épée, de réaliser une tâche aussi triviale que la préparation de cette boisson tous les matins.

Un matin, Won Odego, assis devant le thé, s'ébouillanta la lèvre. Il croisa alors ses épées derrière son cou, bloquant le coup qu'allait porter son élève. Il se retourna alors pour contrer son attaque. Pendant des jours, on entendit les lames s'entrechoquer les unes aux autres. Cette marionnette aux yeux blancs avait la force et l'habileté de son élève, mais pas la moindre once de son esprit inventif. Elle finit par s'étendre immobile, la lame d'Odego au travers de la gorge.

"Celui qui se révèle dans la tempête doit apprendre à garder les pieds sur terre" déclara Won Odego, et le vent balaya les larmes de son visage.»



Cet article a été vu 1959 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB