Le Pic de Pin de Fer





Un froid éternel



Une montagne drapée de neige domine au loin Gloamwood et Stillmoor. L’hiver jamais ne cesse sur ses flancs, ses roches escarpées sont recouvertes de neige immaculée, si pure que les voyageurs en sont aveuglés lorsque le soleil s’y réfléchit. Les lieux sont d’apparences austères et moroses, mais nullement désertique grâce à des pins s’élevant à des centaines de mètres au-dessus des neiges, leur robustesse donnant son nom au lieu : le Pic de Pin de Fer.

Le Pic de Pin de Fer a toujours été une demeure de neige et de glace, sa magnificence sans âge est tout aussi cruelle qu’anormale. Le Pic de Pin de Fer ne change jamais, beau et immuable, tel une sculpture de glace.

En effet l’origine du froid éternel réside dans la magie : Crucia, le Dragon de l’Air, repose enterrée sous la glace dans sa cité-temple, la sorcellerie qui la maintient s’est répandue au sein de la montagne, donnant une nature éternelle à l’hiver qui règne dans le Pic de Pin de Fer.

Piégée sous les glaces



Durant l’Age des Dragons, Crucia se rendit au Pic de Pin de Fer, recherchant un refuge près des cieux. Elle réduisit en esclavage les habitants, enchaînant leur corps et leur esprit, et les contraignit à bâtir une cité aussi glorieuse et cruelle qu’elle. Là, ses esclaves vivent une vie de misère, se déplaçant à l’unisson, privé d’esprit par les murmures harmonieux de Crucia.

Finalement, la Maître de guerre Börte mena une armée pour défaire la Légion des Tempêtes de Crucia. Ses alliés, le mage Phynnious Rothmann et Ekkehard, Chaman des Valnir, emprisonnèrent le puissant dragon. Dans un déchainement de sorcelleries inégalées depuis lors, le Chaman original et le tout premier des Pyromanciens emprisonnèrent Crucia dans sa propre cité, puis bannirent à jamais la moindre trace de chaleur là où elle reposait. Dorénavant la vallée est remplie par un lac de glace sans fond, d’où émergent uniquement les plus hautes spires de l’horrible cité, comme si les griffes de Crucia elle-même perçaient désespérément depuis sa prison.

Un groupe de marchands a établi un magasin au bord du lac, forant depuis la surface pour faire des parures et ornements de la glace éternelle. Ses babioles s’échangent au prix fort tout autour de Pin de Fer, cependant certains habitants fuient les marchands et leurs productions. Il est dit que creuser trop profondément au sein de la glace peut attirer l’attention des yeux perçants de Crucia, qui donc voudrait s’attirer ses foudres ? Ou pire encore, porter sa prison en pendentif…

Le Chœur des Labeurs



Depuis que les défenseurs de Telara ont soumis Crucia, l’Icewatch a dominé sa prison dans le Pic de Pin de Fer. N’ayant juré fidélité ni aux Sceptiques ni aux Gardiens, cet ancien ordre de veilleurs et de protecteurs ont été un exemple de dévotion, de sagesse et de prouesse martiale dans tout Telara.

Le plus grand trésor du Pic de Pin de Fer est sans conteste la base d’opération d’Icewatch le Chœur des Labeurs. Cet édifice interdit sert à la fois de caserne, d’armurerie magique, et est également l’une des plus grandes bibliothèques de Telara. Cependant les horreurs des Rift s’acharnent durement contre les défenses du Chœur, érodant les puissants hommes de la garde comme le soleil fait fondre les vastes glaciers.

Depuis leur quartier général, les occupants de l’Icewatch veillent sur le Pic de Pin de Fer. Dernièrement, leurs patrouilles ont rencontré une surprenante résistance venant des bandits, pillards et autre renégats se cachant dans les cavités recouvertes de neige et les caves s’étendant sous les montagnes. Les scélérats ont lancé un assaut massif sur l’Elévateur de Whitefall , un monte-charge hasardeux qu’utilisent les voyageurs entre les Pins de Fer et Gloamwood . Les défenseurs du monte-charge d’Icewatch retiennent les bandits, mais nul ne saurait dire pourquoi ils tentent si désespérément de contrôler les sorties des Pins de Fer.

Les vétérans d’Icewatch sont éreintés par les combats incessants, et les nouvelles recrues se font rares, les gens de Whitefall commencent à craindre pour les Pins de Fer. Si même la résolution d’Icewatch venait à faillir, le froid éternel lui-même se dissiperait, relâchant Crucia pour qu’elle asservisse une fois encore les gens du Pique de Pin de Fer.



Proche de chez soi

« Où-vas-tu ? » demanda la femme de Whitefall.

« Jouer à Icewatch dans les bois » lui- répondit son fils.

« Revient avant le crépuscule, ou l’Armée Glaciale pourrait te prendre. »

« L’Armée Glaciale ? » demanda le garçon.

« Aye » lui répondit sa mère. « Avant qu’il puisse piéger le dragon, Ekkehard et Phynnious tendirent une embuscade à ses plus terribles soldats et les piégèrent dans la glace. Maintenant leurs esprits hurlent et susurrent dans les vents. »

« Je ne crois pas aux vieilles histoires de fantôme » répondit le garçon, le vieux casque de son père vacillant sur sa tête.

« Pas plus que moi » lui répondit-elle, « mais Crucia possède véritablement une armée. Ils ne sont pas faits de chair sous leurs robes, ils voient sans yeux, et vivent pour punir ceux qui désobéissent. Désobéissent au mal de Crucia bien entendu. Pas aux gentilles et jeunes mères. »

Le garçon rit et embrassa sa mère, mais ce jour il joua à Icewatch sur la place du village, loin des bois.



Cet article a été vu 2609 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB