Précipice abyssal





Au bord du vide


Les plus hautes cimes du Pic du Pin de Fer portent bien leur nom de toit de Telara. Ces géants enneigés que l'on pouvait autrefois escalader permettent d'avoir le monde entier à ses pieds. De nos jours, ces hauts sommets dominent un tourbillon de neige dure et fondue qui semble tournoyer au dessus d'un vide sans fin : l'abysse.
Cette perspective glace le sang des intrépides explorateurs tandis qu'elle encourage les nouveaux occupants de la montagne à redoubler d'effort dans leurs cruels méfaits. Cet abysse apparemment sans fond rassure presque ces cultistes d'Akylios : si leurs complots au coeur du Pic du Pin de Fer se révèlent être un succès, Telara se verra totalement envahie par un chaos glacial et nébuleux dont ils seront les maîtres.
Les Abyssaux ont établi leur camp dans ces montagnes afin de réveiller une menace antique. Ce céphalon, loyal serviteur d'Akylios durant l'Ère des dragons, sait où est emprisonné le Profane.



Glacials comme les profondeurs mortelles


Les cultistes d'Akylios établissent leur camp dans tout le Précipice abyssal, assemblant d'étranges machines destinées à localiser et à extraire l'esprit du céphalon banni. Ils ont positionné des crustacés dans la neige tout autour de leurs camps, et les vicieuses petites créatures bondissent sur tous les intrus qui approchent le précieux équipement des cultistes. De plus, des Élementaires d'eau patrouillent sur les falaises : ils sont si grands qu'ils pourraient noyer un Bahmi adulte dans leur masse fluide.
Dans leur course pour stopper le rituel des Abyssaux, les héros doivent s'enfoncer dans des cavernes gelées grouillant de Profonds juvéniles. Ils compensent leur petite taille par leur nombre et une férocité sans pareille, et leurs pinces peuvent transpercer net une armure de métal. Les Appendices des neiges se terrent également dans ces cavernes ; des horreurs à tentacules, affamées, qui se tapissent dans la neige, prêtes à entraîner les aventuriers dans la démence et la mort.
Pour libérer Akylios, les Abyssaux peuvent compter sur leurs deux plus loyaux hommes de main. Ces cultistes peuvent transformer le liquide en n'importe quelle forme : l'un fait intervenir sa magie de l'eau avec le givre du Pin de Fer pour créer des pointes mortelles et des rafales de glace, l'autre manipule le sang qui coule dans les veines de l'ennemi. Ces deux scélérats doivent être vaincus afin de trouver le chef des Abyssaux, avant que celui-ci ne libère le céphalon au milieu des pics glacials.

Pour libérer Akylios, les Abyssaux peuvent compter sur leurs deux plus loyaux hommes de main. Ces cultistes peuvent transformer le liquide en n'importe quelle forme : l'un fait intervenir sa magie de l'eau avec le givre du Pin de Fer pour créer des pointes mortelles et des rafales de glace, l'autre manipule le sang qui coule dans les veines de l'ennemi. Ces deux scélérats doivent être vaincus afin de trouver le chef des Abyssaux, avant que celui-ci ne libère le céphalon au milieu des pics glacials.



Enrayez la vague de folie


Il est dans l'intérêt de Telara que les Abyssaux ne parviennent pas à invoquer le conseiller d'Akylios. Cet être n'est pas seulement antique et horrible par définition, on dit aussi qu'il connaît l'emplacement de la prison de son maître. La folie d'Akylios dépasse l'entendement humain, et pour que Telara survive, il doit à tout prix demeurer enchaîné.
L'Homme sans visage, qui se trouve être l'instigateur des opérations clandestines des Renégats, enjoint ses semblables à mettre la main sur un livre d'ignobles sortilèges complétant la tentative d'invocation des Abyssaux. Lui-même était un Abyssal autrefois, mais aujourd'hui il recherche les secrets du livre afin d'empêcher ses anciens camarades de détruire le monde. Les Gardiens détruiraient le livre plutôt que de permettre aux Renégats de découvrir une magie aussi infâme.
Pour préserver dans l'ombre les connaissances interdites, les Gardiens seraient prêts à donner l'assaut sur le Précipice abyssal. Selon la légende, l'épée de Thedeor en personne se trouve sur l'une des falaises. Personne ne sait si cette lame gigantesque appartient au dieu de la guerre, mais les Gardiens qui l'ont vue prétendent qu'elle animait leurs esprits d'une lumière divine. Si tel est le cas, tous les Gardiens devraient entreprendre ce pèlerinage, car une telle vision de vertu est précieuse dans un monde où la folie a envahi le coeur des hommes.


Cet article a été vu 2570 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB