Les Factions



Dans les derniers jours de la guerre civile mathosienne, le Voile qui protégeait Telara de la convergence planaire fut sérieusement affaibli par un désastre baptisé Ombre. Depuis, des failles entre Telara et les plans dévastent de plus en plus de terres, et de vieux ennemis enfermés dans des prisons élémentales ont commencé à en sortir.

Le plus grand ennemi de Telara, Regulos, dieu de la mort, attaque le Voile de l'extérieur afin de regagner Telara et d'y achever la tâche qu'il avait entamée. De son côté, le panthéon de Telara a choisi le silence et le monde plonge dans le chaos.

Les habitants de Telara sont aujourd'hui persuadés que la fin du monde est proche. Dans cette époque de désarroi, deux factions majeures se sont constituées afin de combattre l'apocalypse : les Gardiens et les Renégats. Si chacune cherche effectivement à sauver le monde, leurs croyances et leurs méthodes diffèrent et elles s'affrontent presque aussi souvent qu'elles se battent contre les ennemis de Telara.

Les Gardiens


Les Gardiens sont choisis par les Veilleurs, dieux de Telara. Lorsque le tyran Aedraxis invoqua le pouvoir du Plan de la Mort pour dévaster Telara, les Veilleurs choisirent les âmes les plus puissantes prises par l'Ombre et les désignèrent comme archontes du nouvel âge qui s’annonçait. Pour que cet âge d’or arrive, Telara devra d’abord être sauvée, que ce soit par des actes, par l’exemple ou par l'épée. La société doit se repentir et se purger de ses traîtres. Ce n’est qu’à ce prix que les Gardiens se verront attribuer la puissance divine et qu’ils pourront s'élever à un niveau supérieur.

Les Veilleurs sélectionnent leurs Gardiens parmi les trois races les plus pieuses de Telara, notamment les intrépides Mathosiens et les sages Hauts-elfes. Bien que chaque race soit bénie des Dieux, chacune cherche la rédemption pour les péchés de leurs meneurs. Aedraxis Mathos a libéré l’Ombre, tandis que le prince Hylas a brisé le pacte qui liait de longue date les Elfes et les Dieux. C’est pourquoi les Gardiens représentent à la fois l’espoir de la survie de la planète et de la rédemption de leurs peuples déchus.

Ils protègent comme un seul homme la sainte cité de Sanctum contre les dragons et leurs cultes. Leurs croisades ravagent les rangs des armées de morts-vivants de Regulos, leurs inquisitions purgent les cultes secrets d’Akylios et leurs agents recherchent tout signe de mauvais augure jusqu’aux lointains déserts de Dunebrille. Le chemin vers la rédemption n'ayant pas été clairement défini par les Veilleurs, les Gardiens doivent écrire leur propre chapitre dans la sainte litanie en mettant un terme à la corruption des dragons et aux blasphèmes des Sceptiques.

Les Gardiens sont motivés par la mémoire des innombrables innocents qui, alors que le monde s’effondrait autour d’eux, priaient pour être secourus avant d’être finalement dévorés par le Destructeur. Les Veilleurs exhortent les Gardiens à se remémorer cette histoire, pour éviter à tout prix que des millions d’âmes supplémentaires ne se retrouvent piégées pour l’éternité entre les mâchoires de Regulos. La lumière des Gardiens est le seul rempart de l’humanité face à cette obscurité dévorante.



Les Renégats


Les Sceptiques se moquent de savoir si les dieux ont abandonné ou non leur monde. À leurs yeux, ce sont les dieux qui sont à l'origine de cette affaire de convergence planaire. D'ailleurs, lors d'une coïncidence fortuite, quand la situation a commencé à réellement s'aggraver, les dieux ont inexplicablement disparu.

Alors, pendant que les Gardiens s'affairent à construire des temples, à mettre leur nez dans les affaires de tous, et prient ardemment en vue d'un miracle, les Sceptiques ont bien l'intention d'en provoquer un, même si cela implique d'être qualifiés d'hérétiques et d'agir en dehors des lois.

Par-dessus tout, les Renégats sont des individualistes qui adorent les technologies. Mélanger technologies et magie offre d'extraordinaires occasions d'innovation, de pouvoir personnel et de progrès culturel. Utilisées correctement, ces avancées peuvent être converties en armes spectaculaires afin de combattre les ténèbres. Les Renégats sont persuadés que la meilleure défense est l'attaque - une chose que les Gardiens ne seront jamais à même de comprendre.

En s'appuyant sur un nombre suffisant de machines de guerre eldritch et d'innovations magiques, les Renégats pensent que les populations de Telara parviendront à éliminer les dieux dragons en personne sans avoir à se reposer sur un dogme religieux dépassé. Lorsque Telara aura été sauvé, les Renégats seront à la pointe d'une nouvelle ère technomagique où chaque aspect de la vie courante sera touché par leurs innovations.

Si certains Renégats reconnaissent (à contrecœur) que leurs méthodes sont dangereuses et font peser des risques bien réels sur l'intégrité du monde, ils ripostent en rappelant que le monde semble être à l'agonie et que tout ce qui peut aider à le sauver mérite d'être tenté. En outre, si le monde est détruit, qui sera là pour s'en plaindre ?

L’origine des Renégats


Le monde a toujours été partagé entre ceux qui suivent la volonté divine et ceux qui la remettent en question. Bien que personne ne remît en cause le rôle des Veilleurs dans le miracle du Voile, certains groupes et individus refusèrent de croire qu’ils étaient la seule solution, voire même la solution correcte, au problème de la Tempête sanglante. De plus, soutenaient-ils, les Dieux qui avaient créé le Voile ne méritaient pas non plus une confiance aveugle. Malgré la toute-puissance promise par les Veilleurs à leurs fidèles, certains peuples refusèrent de se prosterner. C’est le cas des Eth et des Bahmi de Rhaza’de. Ainsi, le monde fut divisé entre ceux qui se dévouaient aux Dieux et ceux qui cherchaient à acquérir le pouvoir par d'autres moyens.

L’Alliance des chasseurs de dragons est un ordre de Telarans (composé principalement d’Eth et de Bahmi) qui a juré de surveiller les agissements des cultes draconiens et d’empêcher la libération des Seigneurs de la Tempête sanglante. L’Alliance faisant grand usage des technologies Eth, aucune des races dévouées aux Veilleurs ne les rejoignit en premier lieu. Même après la chute des Eth, l'ordre subsista.

Peu avant l’avènement de l’Ombre, l’Alliance découvrit que le prince Aedraxis Mathos complotait avec des membres de la Cour éternelle. Le chef de l'Alliance, Orphel Farwind, envoya son mage le plus puissant pour prévenir Zareph, le frère d'Aedraxis. Avec le fléau de la guerre civile mathosienne, un nuage étouffant d’horreur et de mort se propagea sur le monde. Les chasseurs de dragons perdirent beaucoup de leurs héros en défendant le peuple de Telara. L’envoyé d'Orphiel, Asha-Catari, mourut au combat aux côtés de Zareph et de ses généraux.

L’Alliance avait été dévastée, et les combattants restants étaient trop peu nombreux pour contrer la vague de destruction qui détériorait le Voile. Pleurant ces lourdes pertes, Orphiel mena sa maigre cohorte jusqu'à Port Scion, où ils joignirent les rangs des survivants déjà présents. C’est lors de la reconstruction qu’il commença à s’intéresser aux reliques de la technologie Eth. Bien qu'un édit avait ordonné la destruction de toute trace de cette technologie, les chefs de l’Alliance en avaient conservé quelques-unes dans leurs archives privées.

Nécessité faisant loi, Orphiel répandit la rumeur que cette technologie pourrait s’avérer salvatrice, une époque désespérée requièrent des mesures désespérées. Soutenu par quelques confidents, son vœu se propagea à travers la population. Plusieurs Telarans avaient le sentiment que les Dieux les avaient abandonnés et que l’heure était au changement. Alors que la philosophie d'Orphiel commençait à prendre, le premier des Élus apparut pour reprendre sa place parmi les Gardiens.

Les guerriers sacrés disposant à présent de la puissance divine pour défendre le monde, la plupart des Telarans crurent que les Dieux avaient devisé un nouveau plan pour combattre la Tempête sanglante. Ce n'était pas l'avis de tout le monde. De plus en plus isolé, Orphiel poursuivit ses recherches sur la technologie Eth. À terme, même les autres membres de l’Alliance prirent leurs distances, l’obligeant à fuir Port Scion avec le peu d’adeptes qu’il lui restait.

Les recherches menèrent le petit groupe de savants aux Terres sombres, car on y avait trouvé, disait-on, des machines Eth bien préservées. Avant la chute de l’empire Eth, un groupe de mages Eth dissidents explora les voies interdites de la vie éternelle. Leur atelier fut ainsi épargné lors de la purge de la Convocation. Orphiel découvrit le site abandonné et réalimenta les machines. Il fut ravi de voir que de petits réglages suffisaient pour qu’elles fonctionnent à nouveau parfaitement. Des membres perdus de l’Alliance des chasseurs de dragons rejoignirent le groupe par la suite; la première d’entre eux fut Asha-Catari, ressuscitée sous la forme d’un Élu.

Ignorant les protestations des Élus des Dieux, Zareph Mathos utilisa les pouvoirs divins tout en encourageant prudemment la recherche sur la technologie Eth. Depuis la mort de Zareph lors de la chute de Port Scion, il ne s’est trouvé aucun chef pour unifier les survivants de Telara, et les Gardiens ordonnèrent l’arrêt des machines utilisant la pierre-source. Le refus d’Orphiel et de ses fidèles créa un grand schisme avec Cyril le champion et ses Gardiens.

Installés dans la tour de Méridian à Marchelibre, ces Renégats continuèrent leurs recherches, bien décidés à créer leur propre ligne de défense pour Telara.

Cet article a été vu 7401 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB