Le Plan de la Mort





La putréfaction se répand sur le monde



La mort a élu domicile dans plusieurs endroits de Telara : les cimetières dans les marais putrides, lieux abandonnés où le temps efface petit à petit les inscriptions sur la pierre ; ou les champs de bataille, où la boue a remplacé l'herbe et offre aux guerriers tombés au combat une dernière demeure. Soyez sur vos gardes, car les cieux eux-mêmes pourraient se déchirer et déverser un flot d'horreurs innommables comme autant d'asticots sortant d'un cadavre.

L'air stagne autour des Failles de la Mort, et l'odeur étouffante fait faner les plantes. Les hordes de morts-vivants sillonnent la poussière, festoyant sur les restes des aventuriers qu'ils ont massacrés en poussant des cris qui glacent le sang à plusieurs lieues à la ronde.

Les lieux en décomposition ont la faveur de ces êtres funestes, mais des Failles de la Mort peuvent apparaître partout sur Telara, souillant la neige immaculée ou les forêts luxuriantes. Chaque faille donne sur un plan de décomposition éternelle dans lequel même les Élus ne peuvent s'aventurer.



Le Plan de la Mort : le repos éternel



Le Plan de la Mort est un désert sans fin composé d'ossements blanchis et de poussière. Des tentacules sombres se tortillent à l'horizon tandis que des échardes d'obsidienne monumentales surgissent du sol et s'élancent pour déchirer les cieux gris et pourpre. Les rares nuages sont de pâles lambeaux qui offrent un arrière-plan saisissant lorsque la foudre donne soudain un relief morne au ciel et à la terre.

Des choses pourrissent sous les nappes d'huile noire, prêtes à entraîner toute proie s'approchant un peu trop près vers une mort sanglante ; et les momies attendent patiemment leur heure dans des tombes nées du sol comme autant de tumeurs.

La mort est la conclusion naturelle de la vie, mais rien dans le royaume de Regulos ne vient apporter le renouveau. Le Plan de la Mort dévore, érode la chair des os à vif et vole l'énergie des vivants. Ses habitants infligent une décomposition lente et douloureuse aux vivants avec des maladies virulentes ou infectent leur esprit avec la peur, les cauchemars ou la compulsion.



Le teint de la Mort : les morts et les damnés



Lorsqu'une Faille de la Mort s'ouvre, ses habitants s'éparpillent sur Telara pour semer la terreur et le désespoir au nom de Regulos. Un groupe d'envahisseurs, les Oubliés, sont des imitations des glorieux Élus ; des coquilles vides qui cherchent à raviver leur flamme éteinte en propageant la souffrance chez les vivants. Ils sont souvent accompagnés d'élémentaires d'ombre, les Umbrals, qui paralysent leurs victimes de terreur.

Le Plan de la Mort, par le biais des failles, peut communiquer entièrement avec Telara, libérant ainsi des autochtones monstrueux comme les momies et les vampires ou des énergies macabres qui ressuscitent les morts ou renvoient les âmes damnées sur Telara sous la forme de spectres.

Même les vivants sont contaminés par l'énergie sortant de ces horribles failles. La nuit venue, les mortels qui ont eu le malheur de provoquer les sorcières sont condamnés à errer sous la forme de bêtes affamées. Cloîtrés dans des laboratoires secrets, des savants fous assemblent des abominations à partir de morceaux de cadavres, composant avec la chair comme un musicien composerait sa symphonie macabre.



Extrait du journal de Maura Reinhard,

« Mon mari, mes deux fils et moi vivions au cœur du lieu où l'Ombre apparut. Nous essayâmes de fuir, mais la lande était dévastée de toutes parts. Les morts-vivants venus des failles nous épargnèrent en nous dévisageant avec des yeux vides, comme s'ils savaient. Comme s'ils savaient ce qui allait se passer.

Bientôt, mes fils changèrent ; ils étaient si maigres et leur peau était si pâle qu'elle laissait transparaître leurs petits cœurs. Leur père les renia, mais je ne pus m'y résoudre. La nuit, ils me racontaient comment tout leur semblait étrange. Comme il leur semblait étrange que la poitrine de leur père montait et descendait lorsqu'il dormait alors que ce n'était pas le cas pour nous. Nous décidâmes de l'ouvrir pour découvrir pourquoi. Mes garçons et moi n'avons pas quitté les terres sombres, mais peu importe le nombre de gens que nous ouvrons, nous n'arrivons plus à nous rappeler comment respirer. »



Cet article a été vu 2068 fois

Rift: Planes of Telara™ par Trion Worlds Inc.
Corpyright © 2010 Trion Worlds, Inc. Tous droits réservés.
Copyright © 2010 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Cristof Template: Cypher, Code: JB